Tue/Jun/2022

Le Fooding


Pris en sandwich entre la boulange Brood et la fromagerie L’Affinée, le craquant Café Bellot (« beau » en ch’ti) fait le tour de l’horloge dans le quartier Saint-Michel. Dans cet ancien pub vegan et queer, les jajaphiles Lucas Jeanne et Quentin Dupont, deux anciens pubards, la jouent désormais plats du jour et entrepains à midi, mini-épicerie dès que vous en prend l’envie, puis jaja et grignoteries jusqu’à minuit ! Aux fourneaux, Victoria Foliguet (elle aussi reconvertie) et Valentina Giacobbe (ex-Papillon et Rozó) fricotent d’aguichants frichtis sans se beurrer la biscotte, comme pour nous à l’heure du dej’ : lubriques œufs mollets ensaucés de mayo pimentée et piquetés de croûtons trop bons ; et pimpante tarte à la betterave, aux asperges et à la feta. Des œillades furent également jetées à la table voisine, qui exposait un faluche (pain tradi du coin) fourré de poulet mariné, d’olives, de citron, de carottes, de coriandre et de ricotta, et des frites encore fumantes. Pour boucler l’histoire, les cuistotes planchent le soir sur des assiettes à base de produits chéris de l’épicerie. // Sofia Sétif

POUR LA SOIF ? Les voisins mettent la pression, avec des mousses des brasseries Dupont (4 € les 25 cl), du Singe Savant (7,50 € les 50 cl) ou de la Senne (même tarif). Côté raisin : macé’ provençale de grenache, syrah, trebbiano et vermentino par Fanny Daher (6 € le verre), muscat roussillonnais de Marc Barriot (31 € la quille) et rarissimes cuvées belges signées Servaas Blockeel (40-55 €), chez qui Lucas a vendangé.

LES PRIX : sandwichs 14 €, plats du jour 13-15 € (midi), planches 9-20 € (soir), frites 3,50 €, desserts 6-8 €.